facebook twitter instagram

Graines de chercheurs

Energie, verger, hirondelles ou paysage : quatre thèmes à choix à étudier en classe et sur le terrain

Graines de chercheurs est un projet d’éducation au développement durable proposé par le parc Chasseral depuis 2010. A la découverte de leur environnement proche, les élèves explorent le monde de l’énergie, des hirondelles, des vergers ou du paysage autour de leur école. Cette recherche active, soutenue par divers ateliers et animations sur le terrain, aboutit à une  restitution publique des résultats.

Le projet est gratuit pour les classes des communes membres du Parc Chasseral. L’enseignant s’inscrit pour un module de base de découverte du thème sur le terrain, et peut poursuivre avec un ou plusieurs modules à choix pour approfondir le sujet avec sa classe. En soutien à l’enseignant, le Parc propose un dossier pédagogique et une formation continue reconnue par la HEP-BEJUNE.

Dès août 2018 : le thème hirondelles est également proposé aux classes du 1er cycle. Et un nouveau thème, le paysage, permet aux classes de la 5ème à la 11ème Harmos d’enrichir les leçons de géographie avec des exemples concrets sur le terrain.

Durant l’année 2017-2018, ce sont 14 classes du Jura bernois et 8 classes neuchâteloises qui ont participé au projet. Ainsi la classe de 8H d’Anne Schnegg de Fontainemelon a participé au nouveau thème du paysage. Pendant une année scolaire, les élèves ont découvert le paysage naturel et urbain de leur commune, ont étudié les changements survenus au cours du temps, et présentent leurs recherches et résultats en fin d’année scolaire sous forme d’exposition lors de la Fête de la Nature. 

Contact : education(at)parcchasseral.ch

Témoignage d'élève: Sacha, 5eH, Tramelan:

« Il y a deux semaines, des élèves de 5H ont planté des arbres dans leur propre cour d’école. Ces enfants ont aussi appris des choses sur les insectes, les arbres et les fruits, ils ont appris à faire du jus de pomme maison. Il y avait aussi des journalistes : Télébielingue, Canal Alpha. Beaucoup de ces enfants ont été interviewés. Et peut-être qu’ils pourront déguster les fruits des arbres qu’ils ont plantés. »